4 Clés pour trouver des clients quand on est Freelance Expat

Avoir une continuité dans sa carrière professionnelle quand on est conjoint expatrié n’est pas toujours une partie facile. Les conjoints ont des difficultés à pérenniser leur carrière et ils ont même parfois cette peur de s’investir dans une entreprise pour rien !

Les modes de travail changent considérablement depuis quelques années. Le nombre de freelances a triplé en 10 ans en France. Presque 1/3 de la population active aux U.S. sont des indépendants. Et pourquoi pas nous ? Les conjoints-expatriés ?

Mon expérience personnelle m’a ouvert la porte vers le FREELANCE. Qui est pour moi l’UNE des solutions pour allier travail et expatriation. Pouvoir concilier vie de famille et vie professionnelle en toute liberté, c’est ma solution pour s’épanouir professionnellement, alors pourquoi s’en priver ?

Oui, je sais vous vous posez certainement une montagne de questions… “Comment décrocher son premier client ?”, “Comment développer son activité en tant que freelance ?” Et je vais vous éclairer !

Clé 1 : Votre réseau personnel

Pour décrocher votre premier contrat en tant que freelance, la 1ère chose à faire avant tout est de vous mettre en condition de travail, aussi bien physiquement que psychologiquement. Et oui, Maman a maintenant un travail et vous vous organisez pour cela. Et pour cela, COMMUNIQUEZ, parlez de votre nouveau projet nomade, de vos services en tant que freelance expat, à votre entourage. Sollicitez-les !

Développez votre réseau personnel pour trouver vos premiers clients.

Commencez déjà à INFORMER vos réseaux personnels : amis, anciens collègues, votre entourage, votre famille, les collègues de votre conjoint…Vous devez chercher à transformer vos proches en sortes de “commerciaux” et pour ça vous devez les faire adhérer à ce que vous faites ou au moins les informer de vos projets, qu’ils puissent transmettre un message juste. Le but est d’élargir votre champ d’action. Alors, mobilisez votre réseau personnel !

Il faut bien commencer et décrocher son premier client, il se pourrait bien que dans votre entourage quelqu’un ait déjà besoin de vos services. 😉 Alors laissez les portes ouvertes !

Finalement, on se rend compte que c’est la première étape pour trouver ses premiers clients. Cependant, on me dit souvent : “mais je n’ai pas de réseau personnel, je ne connais pas grand monde”. Détrompez-vous !

Le réseau personnel se constitue de :

– Votre entourage en France ou de votre pays d’origine : famille, amis, anciens étudiants, professeurs…

– Votre communauté Expat : vos amis multi-expat, les amis de votre pays d’accueil, les associations locales, les clubs, les collègues de votre conjoint…

C’est en commençant avec de petites actions, qu’on se rend compte de la puissance de son propre réseau. On connaît tous quelqu’un, qui connaît quelqu’un, qui connaît quelqu’un. 🙋🏻 Alors, n’hésitez pas à communiquer sur votre projet nomade.

CLÉ 2 : ELARGIR SON RÉSEAU PROFESSIONNEL

Maintenant que l’on a commencé par nos réseaux personnels, il est important de se constituer un réseau professionnel, c’est même indispensable !

Votre réseau professionnel ne cesse jamais de s’élargir ! Si, si je vous assure. Ainsi, réseauter deviendra de plus en plus naturel. Gardez toujours contact avec les différents professionnels que vous rencontrez : votre ancien employeur, collègues, fournisseurs, clients…

Se constituer un réseau professionnel à l’étranger demande du temps et de l’énergie. Il faut en effet savoir ré-activer ses contacts pour ne pas laisser mourir la relation professionnelle établie. Quand vous changez de pays, pensez à informer votre réseau professionnel. Faites évoluer et enrichissez votre réseau, selon votre activité de freelance.

Vous souhaitez, vous lancer en tant qu’Assistante Virtuelle ? Aller chercher des Expat qui ont déjà lancé leur activité d’Assistante Virtuelle, ils vous permettront d’avoir des informations concrètes sur le métier, de connaître les erreurs à éviter et vous donneront quelques astuces pour réussir à votre tour.

Pour rester actif sur votre réseau professionnel, manifestez-vous, régulièrement, restez en contact. Un email de temps en temps pour prendre des nouvelles, pour souhaiter la bonne année par exemple, sont d’excellents moyens de garder le contact. Prenez du temps pour consolider vos liens par le biais de rendez-vous. Une fois par semaine, je m’octroie toujours un café ou un déjeuner professionnel que ce soit pour échanger sur un sujet précis ou pour demander conseil. La convivialité et l’authenticité vous permettra de vous constituer un réseau de qualité !

Et lorsque vous rencontrez des nouvelles personnes, pensez à leur donner votre carte de visite et ainsi, prendre des cartes de visites en retour, une pratique essentielle en Asie !

Renseignez-vous sur les événements Expat de votre ville, afin de rencontrer des professionnels et ainsi des clients potentiels pourront y être présent.

Je suis personnellement membre du bureau du DFPN, un réseau professionnel qui aide les francophones à développer leur réseau professionnel au Qatar. S’investir dans une association locale est un bon moyen pour agrandir son network professionnel et se faire connaître. Dans toutes les grandes villes où la communauté Française est nombreuse, la CCI française est très souvent pro-active, contactez-les, allez-les rencontrer !

Finalement, quand on est expat on a cette possibilité de rencontrer des nouveaux professionnels à chaque nouvelle destination, ce qui élargira votre réseau professionnel automatiquement. N’hésitez pas à vous créer un réseau d’indépendants Expat avec qui vous pourrez échanger conseils, outils…

CLÉ 3 : LES RÉSEAUX SOCIAUX

Les réseaux sociaux : LinkedIn, Facebook, Instagram…, constituent aujourd’hui des outils incontournables pour trouver des clients. Alors, allez hop, mettez votre profil à jour et optez pour une stratégie de prospection online.

Oui, les réseaux sociaux vont vous permettre de trouver des clients. C’est un moyen de prospection très important. Vous n’adhérez pas, ou vous avez des doutes ? C’est pourtant un moyen efficace pour communiquer sur son activité et trouver des nouveaux clients. Testez et vous verrez le résultat.

Mettez à jour votre profil et ajoutez vos nouveaux contacts sur LinkedIn. Travaillez votre titre, votre photo, expliquez vos services et soignez votre parcours. Inscrivez-vous à des groupes selon votre activité de freelance pour augmenter votre visibilité online. En somme, apprenez à vous vendre en ligne pour trouver des clients.

FACEBOOK

Même si le reach des pages pro Facebook ont chuté depuis le nouvel algorithme, Facebook garde une place dominante sur le marché, plus de 2,2 milliards d’utilisateurs par mois (avril 2018) . Je vous recommande de rejoindre des groupes FB pour expatriés, ainsi échanger sur vos offres, vos services, vos besoins… Vous pouvez même trouver des missions sur certains groupes spécialisés. Prenez le temps de soigner votre post de présentation quand vous rejoignez un groupe et prenez le temps d’interagir avec les membres.

Je vous présente d’ailleurs notre groupe Expat Carrière Nomade, ce groupe est un groupe d’entraide et de partage sur les carrières nomades. Je vous y retrouve très vite.

TWITTER

Petite parenthèse : oui, je sais, ça commence à faire beaucoup de plateformes à gérer. Je vous rassure tout de suite, dans cet article je vous donne quelques exemples de réseaux sociaux, mais je ne vous conseille cependant pas de tout faire d’un coup ! Encore une fois, soyez authentique, soyez vous-même et tout dépend aussi de votre activité et de votre cible.

Revenons à Twitter, avec 336 millions d’utilisateurs actifs par mois (avril 2018), Twitter est également un excellent outil pour trouver des missions et vous faire connaître. Je vous conseille ici de faire des recherches par #hastag et faire de la veille par mots clés. Augmentez votre visibilité pour en fin de compte décrocher des contrats.

Les forums pour expatriés peuvent être aussi un réel coup de pouce. Se créer un réseau de personnes expatriés comme nous, n’est que bénéfique. Entraidez-vous. Ainsi ils pourront parler de vous à leur réseau et vous apporter de nouveaux clients.

Trouvez votre équilibre avec les réseaux sociaux, si vous êtes plus à l’aise avec une certaine plateforme qu’une autre, alors n’hésitez pas. L’important en fin de compte est de vous faire connaître pour pouvoir ensuite décrocher des contrats.

CLÉ 4 : La magie d’internet

Grâce à internet, vous avez la possibilité de vous créer vous-même votre propre vitrine avec votre site web/blog. Il vous servira à présenter votre travail et vous constituer votre propre communauté sans passer par un intermédiaire. Les réseaux sociaux, c’est bien, mais ça ne suffit pas ! Mettez en place une stratégie de communication online pour augmenter votre visibilité. Plus on entend parler de vous, plus vous aurez des clients ! Tout est à adapter à votre activité.

Par exemple, si vous souhaitez vous lancer en tant que photographe nomade, un site vitrine vous permettra de présenter votre travail. Alors que si vous souhaitez lancer votre carrière nomade en tant que consultant stratégique marketing, je vous conseille plutôt de travailler votre compte LinkedIn dans un premier temps.

Il existe aussi des plateformes pour les freelances pour trouver des missions comme des job boards. Ainsi, vous pouvez y publier vos offres et vos services : Upwork, Malt ou encore Freelancer par exemple.

Mais rien ne marchera mieux que votre propre réseau qu’il soit virtuel ou non.

Se lancer en tant que freelance pendant votre expatriation n’est pas un exercice facile, mais des solutions existent. Aujourd’hui, nous avons cette possibilité, ce luxe de pouvoir travailler depuis chez nous. 72% des Freelances en France travaillent majoritairement depuis chez eux, alors pourquoi pas nous ? Ce mode de travail correspondant totalement à notre statut de Femme Expatriée.

Et n’oubliez pas : “ Réseauter, c’est savoir communiquer” 😉

Inspirée par ma propre histoire, Mrs Fanjat Ltd. aide les conjoints expatriés à créer leur carrière nomade. Devenir consultant/freelance nomade c’est la solution que je vous propose pour vous accomplir professionnellement et pallier ce besoin d’indépendance. De plus, pour aller plus loin dans la démarche, j’offre THE solution juridique « le portage international ».

Cette solution permet aux expatriés d’exercer leur activité sans devoir se soucier de la gestion administrative de leur projet. Ils n’ont pas besoin de créer leur propre structure juridique à chaque nouvelle destination.

Devenez consultant/freelance à votre compte, sans devoir créer votre propre structure juridique grâce à Mrs Fanjat.

« Contactez-nous » pour convenir d’un rendez-vous, pour échanger sur votre projet ou rejoignez nous sur notre page Facebook.