De Consultante à Coach de Vie en Ligne : le parcours de Khiêt-Trinh Tran

Le sentiment de ne pas être heureuse, la sensation de vide, le besoin de changement, ça vous parle ? Aujourd’hui, je suis particulièrement heureuse de partager avec vous le parcours « atypique » de Khiêt Trinh Tran, « KT » pour les intimes, qui j’en suis persuadée vous touchera. Je l’ai rencontrée il y a plus de 10 ans, au Vietnam. À l’époque, elle était consultante au Luxembourg et son évolution vers l’indépendance ne faisait que commencer. Son cheminement personnel, marqué par les voyages et diverses expériences professionnelles, lui a permis de devenir prof de yoga, puis coach de vie, thérapeute et artiste. Khiêt-Trinh nous raconte ses pérégrinations aux quatre coins du monde, jusqu’à son installation. De consultante à coach de vie en ligne, voici son parcours. De quoi inspirer tous ceux qui hésitent à se lancer. Bonne lecture !

La démission pour voyager : l’exploration du monde

Je m’appelle Khiêt-Trinh Tran, j’ai 40 ans et je suis thérapeute, coach de vie, prof de yoga et artiste. En 2009, j’ai quitté mon emploi de consultante au Luxembourg pour parcourir le monde. Entre 2010 et 2014, j’ai voyagé en Indonésie, au Portugal, au Vietnam, en France, en Suède et en Martinique.

Mon premier séjour en Martinique date de 2011. J’y suis allée pour rendre visite à des amis et pour surfer. S’en sont suivies trois années alternant voyages et retours en Martinique, pour finalement m’y installer durablement en 2014, sur la presqu’île de La Caravelle.

De consultante à prof de yoga : la reconversion à l’étranger

Mon histoire professionnelle démarre au Luxembourg, où j’ai été consultante chez Accenture pendant trois ans. J’y avais une vie agréable, des collègues sympas, j’y ai fait de très belles rencontres. Pourtant, intérieurement je ressentais un vide existentiel gigantesque que je n’arrivais pas à combler, je pleurais beaucoup sans raison.

Après plusieurs burnouts, en 2009 j’ai décidé de négocier mon départ. J’ai tout quitté. J’étais remplie de peurs et de souffrances et je ne savais pas trop ce que j’allais faire, mais j’avais besoin de changement pour survivre. Mon objectif était de voyager.

Sportive depuis toujours, on m’a proposé le même mois un poste de personnal trainer dans une salle de sport. Influencée par mon passé en arts martiaux, je me suis ensuite naturellement orientée vers le yoga, puis le massage.

À partir de 2010, j’ai enchaîné les formations yoga et massage. J’ai commencé à enseigner le yoga en salles de sport et en studios lors de mes voyages, en particulier au Portugal et à Saigon, au Vietnam. À ce moment-là, je ne pensais absolument pas pouvoir réellement vivre du yoga et de la thérapie.

L’installation en Martinique : la révélation

En 2014, je décide de m’installer définitivement en Martinique et d’en faire mon « chez moi ». J’emménage juste en face du spot de surf et je concrétise mon quotidien rêvé. J’ai choisi une maison où je peux enseigner en extérieur, sur la terrasse. L’essentiel de mes élèves viennent à pieds, j’adore ce côté village de surfeurs !

Au départ, tout s‘est fait grâce au bouche à oreille (écoles de surf, affiches sur la plage et chez les kinés). Puis, grâce à la magie des réseaux sociaux, je me suis fait rapidement bien connaitre.

Coach de vie en ligne : la concrétisation

En 2016, je ressens une certaine frustration de voir mes élèves peu évoluer dans leurs schémas corporels. Je décide alors de proposer des ateliers de libération émotionnelle et de ré-encodage des croyances limitantes.

Puis, en 2018, je me fais coacher et c’est la révélation ! Je change littéralement de paradigme, mon activité explose et me transforme intérieurement. J’entreprends des choses jamais imaginées auparavant. C’est ainsi qu’à la demande de mes élèves, je décide à mon tour de les accompagner sous la forme de coachings et les résultats sont magnifiques : les élèves changent, s’apaisent, s’autorisent à être heureux et à s’épanouir dans leurs vies, et moi aussi.

Je propose des coachings de vie en ligne, en groupe et individuels. Dans un cadre bienveillant et motivé on apprend à :

  • se responsabiliser pour parvenir au bonheur et au bien-être ;
  • sortir de son mental, pour ressentir plus d’apaisement dans son corps et sa tête ;
  • ré-encoder les croyances limitantes qui nous empêchent de passer à l’action ;
  • savoir qui on est véritablement, sans toutes ces croyances ;
  • pardonner et guérir ce qui a besoin de l’être ;
  • passer à l’action pour s’offrir la vie de nos rêves avec joie, confiance et alignement.

Mes coachings s’adressent surtout aux thérapeutes au sens large, c’est-à-dire à ceux qui œuvrent au service des autres. Ils sont destinés aux personnes coincées dans leur mental, souffrant d’un sentiment d’imposture, d’un mal-être et ayant du mal à passer à l’action pour eux et à appliquer les conseils qu’ils partagent.

J’invite également régulièrement d’autres profs d’horizons différents pour enseigner et animer des ateliers auprès de mes élèves. Ainsi, ils enrichissent et diversifient notre pratique.

En parallèle, j’ai aussi commencé à créer mes premiers tableaux inspirés du surf art. Et en décembre 2019 j’ai mis en place ma première exposition lors de laquelle ont été vendues mes premières pièces !

Créer son business en expatriation : les avantages et les obstacles

Je ne vois que des avantages à cette vie. Je travaille chez moi pour le yoga et les soins, et en ligne pour le coaching. Je me sens utile et j’adore ce que je fais. Je n’ai jamais le sentiment de travailler. Mon mode de vie me permet de voyager très souvent. Excepté l’année dernière, je m’éloigne un tiers du temps de l’île.

Les obstacles que je pourrais décrire tout au long de ce cheminement sont surtout intérieurs et émotionnels. Ils tiennent à l’incertitude du lendemain, à l’immense peur de manquer. Mais ils sont aussi un excellent levier pour le changement et le travail sur soi.

Grâce au travail avec ma coach et la rencontre avec mon amoureux, je m’autorise aujourd’hui à croire au bonheur et à l’abondance : santé, amis, famille, matériel. J’ai fait un grand travail de lâcher prise, faisant confiance en l’univers et en la vie, acceptant de ne pas tout contrôler. La vie est belle et précieuse et mérite d’être vécue !

Mes trois conseils pour lancer une carrière nomade

  1. Y croire et utiliser intelligemment les outils modernes (internet, réseaux sociaux, etc.).
  2. Bien s’entourer et se faire aider par les personnes qui ont fait la même chose avant nous.
  3. Prendre soin de soi au quotidien, s’amuser et se rappeler que c’est FUN et chouette !

Retrouvez Khiêt-Trinh Tran sur son site internet et sa page Facebook.

Le parcours atypique de Khiêt-Trinh prouve que la quête d’un projet dans lequel on s’épanouit est essentielle. Le proverbe de Confucius « Choisis un travail que tu aimes, et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie » prends ici tout son sens. Vous n’êtes pas satisfait de votre vie professionnelle ? Osez changer !

Depuis 2007, j’ai vécu dans six pays et exercé de nombreuses fonctions, en tant que salariée, puis à mon compte. Le chemin pour se lancer dans l’entrepreneuriat et trouver une activité qui nous ressemble est jalonné de joies, de doutes, de satisfactions et d’obstacles. Je l’ai vécu, je connais ce parcours. C’est pourquoi j’ai décidé de partager mes connaissances et mon expérience avec ceux qui souhaitent se lancer à leur tour. Je vous accompagne sur ce chemin et vous aide à créer votre propre business nomade. Pour découvrir mon programme de mentoring, contactez-moi