Mon guide pratique pour devenir nomade digital

Guide pour devenir digital nomad

Vous projetez de devenir nomade digital ? Je vous comprends, l’idée de parcourir le monde tout en gagnant sa vie est tellement séduisante ! C’est une super aventure qui vous attend. Je suis moi-même une nomade numérique et je peux vous affirmer que c’est une expérience extraordinaire ! Ces cinq dernières années, j’ai vécu au Qatar et en Égypte, où j’ai pu exercer mon activité en ligne. Mais attention, c’est un projet qui se prépare à l’avance. Pas question de partir sans un minimum d’organisation. En anticipant, vous vous assurez un cadre qui vous permettra de profiter à fond de ce mode vie. Pour vous aider dans la préparation de votre projet nomade, retrouvez dans cet article mon guide pour devenir digital nomad et concrétiser votre rêve !

Mais d’abord, qu’est-ce qu’un nomade digital ?

Dans « digital nomad » en anglais, ou « nomade digital » en français, nous avons « digital » : une personne qui travaille en ligne grâce à internet, et « nomade » : une personne qui voyage ou déménage souvent. Je trouve que le point important est surtout le fait de ne pas avoir de lieu de travail fixe. C’est cette flexibilité qui permet de se déplacer facilement, et donc d’être nomade.

On peut être nomade digital dans un seul et même pays, en voyageant dans différentes régions. Mais on peut aussi être digital nomad dans le monde entier et parcourir tous les continents !

La plupart des nomades digitaux profitent d’un lieu en particulier pendant quelques semaines ou mois et changent de destination régulièrement. Mais il arrive aussi, comme dans mon cas, que le nomade numérique reste plusieurs années au même endroit. Je vis à l’étranger en famille, avec mon mari et mes deux enfants. Mon conjoint a le statut de salarié expatrié et nous changeons de pays tous les trois ans en moyenne.

Pour moi, le concept de nomadisme digital est très large. C’est à chacun de se l’approprier et d’en faire ce qu’il veut ! Ce dont vous avez besoin, la base de la base, c’est une activité professionnelle en ligne, un ordinateur, une connexion internet et… la bougeotte !

Attention, ne confondez pas digital nomad et expatrié. Le nomade numérique est souvent indépendant ou freelance, il est son propre patron. À l’inverse, le travailleur expatrié est salarié d’une entreprise et détaché dans un pays pour une durée souvent comprise entre deux et quatre ans. Je vous explique tout en détail dans mon article : Digital nomade et travailleur expatrié : quelles sont les différences ?

Se projeter et anticiper pour devenir digital nomad

Si vous vous imaginez que vous allez faire du tourisme 90 % du temps, je vous le dis tout de suite, vous risquez d’être déçu. Le nomadisme digital, ce ne sont pas des vacances !

Certes, vous allez parcourir le monde et visiter des endroits incroyables. Mais tout cela ne sera possible que si vous exercez une réelle activité professionnelle pour financer votre mode de vie. Et justement, le coût de la vie n’est pas le même en Australie et en Thaïlande.

Vous devez donc vous projeter et avoir une vision claire de ce que vous recherchez. Je vous conseille de visualiser précisément votre vie de nomade idéale :

  • Le ou les pays visés : en fonction du climat, du coût de la vie, de la langue, des opportunités professionnelles, etc.
  • Le mode de vie recherché : confort, accès à certains biens ou services, maison individuelle, appartement, pension, hôtel, coliving, etc. Les uns se contentent de peu quand d’autres recherchent un certain standing…
  • Le budget nécessaire pour financer le cadre de vie souhaité et le chiffre d’affaires à réaliser pour concrétiser votre rêve.
  • Le temps de travail journalier ou hebdomadaire idéal pour vous.
  • Les créneaux pour votre vie personnelle : tourisme, farniente, sport, etc.
  • Le lieu de travail : n’importe où ? Chez vous ? Dans un espace de coworking ? Attention, pensez efficacité : demandez-vous si vous arriverez réellement à vous concentrer sur votre travail à la plage ou au bord de la piscine… Et je peux vous dire que ce n’est vraiment pas une option viable !
  • Etc.

Pour vous aider, il existe de nombreux sites internet destinés aux nomades. Par exemple, le site Nomad List répertorie les meilleurs pays pour nomades digitaux. Pour trouver des lieux de coliving pour remote workers, essayez Out Site ou Coworkations. Enfin, d’autres sites listent des espaces de coworking, comme Coworker ou Coworking Map.

Bien penser sa carrière nomade en amont

Maintenant que vous visualisez votre vie nomade rêvée, il est temps de se demander si votre projet est réalisable. En d’autres termes : est-ce que votre activité professionnelle vous permet de mener ce projet à terme ? Parce que clairement, je pense que vous êtes parfaitement capable d’atteindre facilement certains objectifs comme choisir un pays, prendre l’avion ou boire un cocktail au bord de la piscine. Ça c’est la partie fun. Penchons-nous plutôt sur la partie sérieuse : le travail.

Le cadre de l’activité professionnelle

Il existe plusieurs possibilités pour devenir nomade. La seule obligation est d’exercer une activité numérique ou digitale.

Tout d’abord, vous pouvez être salarié et travailler à distance pour votre employeur. Ce n’est pas le cas de figure le plus répandu, mais la pandémie de Covid-19 a récemment bouleversé l’image du travail à la maison. Certains employeurs sont désormais plus enclins à accepter le télétravail. J’en parle d’ailleurs dans cet article : L’essor du télétravail depuis la Covid-19 : une bonne nouvelle pour les expats entrepreneurs !

Ensuite, vous pouvez proposer des prestations de service en freelance. Par définition, qui dit service dit peu de frais de fonctionnement et une réelle liberté géographique.

Autre possibilité : être entrepreneur sur le web. C’est le cas des sites e-commerce avec dropshipping (pas de stocks) ou des blogs monétisés, par exemple.

Pour vous faire une opinion sur le marché du travail en remote, consultez aussi les sites web spécialisés dans le recrutement de travailleurs à distance, comme We Work Remotely ou Remote Ok. La plupart des offres sont pour des emplois ou missions en anglais. Si vous êtes à l’aise dans cette langue, c’est une bonne option pour trouver des clients ou du travail.

Et si vous avez du mal à trouver la bonne idée de business en ligne, je vous invite à consulter mon article : 5 étapes pour trouver la bonne idée de business sur internet.

Liste des métiers au top pour devenir digital nomade

Je ne vais pas vous ressortir les lieux communs que l’on lit sur tous les sites web et blogs : l’essor d’internet, la révolution numérique, la mondialisation, etc. Tout ça, vous le savez déjà, vous l’avez lu au moins 100 fois. Je me contenterai donc de vous donner quelques idées de métiers qui se prêtent bien à la vie nomade :

  1. Développeur : d’applications, de sites web, de logiciels.
  2. E-commerçant : dropshipping, affiliation, fabrication et vente de produits artisanaux sur Etsy, etc.
  3. Création et gestion de sites internet : webdesigner, UX designer, webmaster.
  4. Activités liées au design : graphiste, illustrateur, styliste, décorateur d’intérieur, etc.
  5. Marketing digital : rédacteur web, copywriter, social media writer, community manager, consultant growth hacking, consultant SEO (moteurs de recherches) ou SEA (publicités Google, Facebook, etc.), consultant en marketing… la liste est longue !
  6. Infopreneur : via un blog, une chaine YouTube ou un podcast.
  7. Écrivain, auteur ou ghostwriter : livres physiques ou numériques, romans, scénarios, biographies, etc.
  8. Gestion de projets dans tous secteurs d’activités : développement de produits, recherche et développement, projets web, etc.
  9. Supports de back office d’entreprises : assistant virtuel, gestion de services clients, gestion de la paye, recrutement.
  10. Photographe, vidéaste, réalisateur.
  11. Coach : en développement personnel, relations de couple, développement de carrière, organisation, pour enfants et adolescents, etc.
  12. Professeur en ligne : de langue, de dessin, de musique, etc.
  13. Soins paramédicaux en ligne : orthophoniste, psychologue, puéricultrice, diététicien, etc.
  14. Etc. Etc. Etc. Cette liste est loin d’être exhaustive tant les possibilités sont infinies !

Pour plus de détails sur certains de ces métiers et pour en découvrir d’autres, allez jeter un œil à mon article 9 idées de métiers pour expat nomade.

Continuez à exercer votre métier, digitalisez-le, diversifiez votre activité ou au contraire reconvertissez-vous. Tout est possible !

En ce qui me concerne, j’avais commencé une carrière classique dans le marketing. Puis, je me suis reconvertie. J’ai d’abord créé une entreprise de portage salarial. Et j’ai poursuivi ma reconversion dans le coaching, le mentoring et la formation en ligne. J’accompagne les personnes qui souhaitent se lancer dans une carrière nomade. Et bien entendu, toutes mes connaissances et expériences passées dans le marketing me sont très utiles pour prodiguer de bons conseils sur les stratégies de lancement d’un business en ligne 😉

Pour en savoir plus, écoutez mon interview sur StereoChic Radio-Expats.

Quel statut pour devenir nomade digital ?

Maintenant que vous avez délimité les contours de votre projet et que vous savez quel métier vous voulez exercer en tant que nomade digital, se pose la question du statut juridique.

Si vous êtes salarié en télétravail, le problème est déjà résolu : votre statut est celui du salariat.

En revanche, si vous êtes freelance ou entrepreneur, vous devez faire un choix. Et ce choix dépend de nombreux facteurs : votre projet, votre activité, le(s) pays de résidence et le temps que vous comptez y passer, etc.

Par exemple, si vous restez plusieurs années dans le même pays, que votre visa vous le permet et que les formalités administratives sont faciles, vous pouvez créer une structure juridique sur place. Mais si vous déménagez souvent (ce qui est le cas de nombreux nomades digitaux) cette option n’est pas vraiment adaptée.

Vous pouvez opter pour la création d’une micro-entreprise en France. C’est tout à fait possible, même quand on réside à l’étranger.

Autre possibilité : le portage salarial international. Ce statut vous permet de vous consacrer à votre activité professionnelle sans vous préoccuper de la comptabilité, des factures et des formalités administratives.

Pour en savoir plus et approfondir le sujet, vous pouvez lire mon article sur le statut du freelance à l’étranger.

Avec tous ces éléments, vous pouvez établir un budget, faire des prévisions de chiffre d’affaires, simuler vos charges et analyser la faisabilité de votre projet.

Bien s’équiper : la trousse à outils du parfait nomade numérique

Je ne vais pas vous laisser partir sans partager avec vous mes astuces pratiques pour que votre quotidien de nomade numérique soit simplifié !

Je vous conseille de prévoir quelques équipements indispensables :

  • un sac-à-dos robuste et ergonomique dans lequel vous pourrez glisser toutes vos affaires, y compris les plus fragiles (comme votre ordinateur) ;
  • un ordinateur portable solide et disposant d’une bonne capacité de mémoire et de batterie (pensez aussi à une batterie de rechange) ;
  • un disque dur externe et une ou plusieurs clés USB pour stocker toutes vos données utiles (copies du passeport, visa, etc.) et votre travail ;
  • un abonnement à un cloud (Google Drive ou autre) pour sauvegarder toutes vos données ;
  • une carte bancaire pour digital nomade, qui permette les transactions dans plusieurs monnaies (comme Wise par exemple) ;
  • une box 4G ou un abonnement mobile qui permettra le partage de connexion avec votre laptop (pour les fois où vous n’aurez pas accès au WIFI) ;
  • une batterie de rechange pour votre mobile, ainsi qu’un adaptateur de prise électrique ;
  • une assurance santé adaptée aux nomades digitaux qui vous couvre dans tous les pays et surtout qui prévoit votre rapatriement en cas d’urgence. Pensez aussi aux vaccins : la santé et la sécurité sont importants.

Se faire accompagner pour monter son projet nomade

Ne restez pas seul pour lancer votre projet. La communauté des nomades digitaux est vaste. Et il existe une multitude de groupes de nomades sur les réseaux sociaux, en particulier Facebook et Instagram. Rejoignez-les ! Échangez sur votre projet et posez vos questions. Je suis certaine que vous obtiendrez des commentaires bienveillants, des astuces et des bons plans.

Et si vous recherchez davantage de soutien et d’accompagnement, vous pouvez faire appel à un mentor, un coach, un tuteur ou un formateur. Les offres spécialement conçues pour les digital nomads sont nombreuses. Vous vous demandez quelles sont les différences entre ces accompagnements ? Consultez mon article : Mentoring, coaching, tutoring, formation : comment choisir ?

Pour ma part, je suis mentor professionnel en carrière nomade. J’accompagne les personnes qui souhaitent lancer leur business à l’étranger et emporter leur carrière avec eux, partout dans le monde.

Après plus de dix années de travail à l’étranger, j’ai créé ma propre activité nomade et c’est la meilleure décision professionnelle que j’ai jamais prise ! J’ai été dans la même situation que vous. Aujourd’hui, je partage mon expérience, mon vécu, mes succès, mais aussi mes erreurs et les pièges à éviter. Je conçois un programme sur-mesure, adapté à votre projet et à votre rythme. Contactez-moi ! Nous pourrons échanger sur votre projet nomade et discuter de vos besoins.

🔸 Devenez freelance ou entrepreneur à l’étranger et lancez votre carrière nomade : découvrez mon accompagnement mentoring.

🔸 Pour exercer votre activité indépendante depuis les quatre coins du monde, pensez au portage international.

🔸 Suivez-moi sur les réseaux sociaux : Facebook, Instagram et LinkedIn, pour profiter de mes astuces et ateliers live consacrés à l’entrepreneuriat.

🔸Rejoignez la communauté Facebook Expat Carrière Nomade : un groupe d’entraide et de partage, pour échanger sur votre projet nomade.