Expat Carrière Nomade Interview – Carole Chane Sam

Hello les Expats Nomades,

En cette période de rentrée scolaire, je vous emmène dans l’univers de l’évènementiel pour enfants. Découvrez le portrait de Carole Chane Sam qui s’est lancée dans l’aventure du business nomade, du business en ligne. Dans ce portrait d’Expat Nomade, découvrez comment l’expatriation peut-être un tremplin pour nous les conjoints-expatriés. J’espère que cet interview vous donnera la force de croire en vos projets et vous permettra de poser la 1ère brique à votre projet nomade.

Vous retrouvez plus d’informations sur Carole en bas de page.

Bonne lecture.

Bonjour Carole, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bonjour, je m’appelle Carole, je suis mariée, j’ai 42 ans et 4 enfants. J’ai une formation d’école de commerce et j’ai travaillé 10 ans dans le marketing en France, avant d’entamer une série d’expatriations. Je suis maintenant entrepreneure. J’habite actuellement à Dakar au Sénégal depuis un peu plus d’un an. Nous y sommes pour encore 2 ou 3 ans a priori. Mon mari travaille dans un laboratoire pharmaceutique qui nous fait beaucoup voyager !

J’ai vécu dans plusieurs pays et j’ai adoré toutes ces expériences, j’ai un vrai goût pour l’international et les voyages depuis toujours. J’ai commencé par une année en Floride aux USA dans une famille d’accueil lorsque j’avais 15 ans. Puis l’année de mon mariage, nous avons habité à Madrid pendant un an et demi avec mon mari où nous avons eu la chance de pouvoir travailler tous les deux. Nous sommes ensuite partis habiter à Boston aux USA en 2009 pendant 4 ans : on avait offert une belle promotion à mon mari avec ce poste et comme j’étais enceinte de ma 3ème c’était le bon moment pour faire une pause. Bien sûr nous n’étions partis que pour 2 ans à la base. Mais nous y avons confirmé notre goût pour la vie d’expatrié, nous avons même obtenus nos Green Cards, on se voyait vraiment s’installer là-bas. Cependant, les aléas de carrière et de trajectoire professionnelle ont fait que mon mari a ensuite au une proposition de poste à Ho Chi Minh Ville au Vietnam où nous avons vécu ensuite pendant 3 ans et demi, et maintenant nous voici au Sénégal. Oui ça fait presque tous les continents 😉 Si je cumule toutes ces années, j’ai vécu près de 11 ans en-dehors de la France soit un quart de ma vie !

Concernant votre carrière professionnelle, avez-vous pu travailler lors de vos différents pays d’expatriation ?

Au moment de notre départ le plus récent de la France (en 2009), j’ai obtenu un congé parental pour la naissance de ma troisième fille, que j’ai ensuite prolongé lorsque mon fils est né. Professionnellement parlant, c’était le bon moment pour moi de faire une pause dans mon travail avec l’arrivée de ce nouvel enfant. C’est au bout d’environ une année au Vietnam lorsque est venu pour moi le moment de reprendre ou non mon travail dans le marketing à Paris que je me suis posé de nombreuses questions. J’avais repris une activité bénévole dans une entreprise sociale vietnamienne qui m’apportait beaucoup mais qui ne suffisait pas à m’épanouir professionnellement. J’ai même repassé des entretiens dans ma boîte en France pour voir quel type de poste on me proposerait. Mon mari était prêt à me suivre si je décidais de rentrer.

Vous avez alors fait le grand saut et créé votre propre business nomade, comment avez-vous pris cette décision ?

J’ai fait appel à une coach qui m’a aidée à faire le point, et je me suis vite rendue compte que ce dont j’avais vraiment besoin c’était d’avoir une activité nomade et flexible que je pourrais emmener partout avec moi au gré de nos expatriations, cela me permettait aussi de continuer le bénévolat. J’ai rédigé avec l’aide de cette coach les conditions qui feraient que cela marcherait pour moi et j’en ai longuement discuté avec mon mari qui m’a soutenue à tous les niveaux. Je n’ai jamais eu l’énergie de chercher un job en local en sachant qu’au bout d’un an ou 2 il me faudrait le quitter pour changer de pays, sans parler des problèmes de langue ou de visa de travail… J’ai donc fait appel à une deuxième coach qui aide plus spécifiquement les femmes entrepreneures à se lancer et hop c’était parti !

Oui je suis conjoint d’expatrié et c’est vrai que cela limite ma carrière professionnelle, c’est parfois très frustrant (surtout que mon mari et moi avons fait les mêmes études) mais cela m’a poussé à trouver d’autres ressources en moi et à me lancer dans l’entreprenariat ! C’est une expérience très riche qui me permet de vivre pleinement mon expatriation en travaillant de la maison, en étant flexible, et surtout nomade. Mon dernier changement de pays s’est très très bien passé grâce à cela.

Un business nomade pour simplifier la vie des parents !

Mon projet consiste à aider des parents (par exemple expatriés qui ont du mal à trouver les idées ou la décoration la où ils habitent), à organiser des anniversaires inoubliables pour leurs enfants. Je fournis des kits anniversaires à télécharger et imprimer avec une chasse au trésor et des éléments de décoration pour qu’ils deviennent les chefs d’orchestre de la fête sans avoir à tout créer de A à Z. Le tout avec un graphisme et des idées qui correspondent à nos goûts français pour des fêtes d’anniversaire authentiques. Ceux qui le souhaitent peuvent également souscrire à l’un de mes forfaits avec un accompagnement privilégié pour organiser cet anniversaire.

Cette idée m’est venue en expatriation car j’ai souvent été confrontée moi-même à la difficulté de trouver de la décoration à mon goût aux USA et encore plus au Vietnam pour les anniversaires de mes enfants, et je ne me retrouvais pas dans la surenchère des fêtes d’anniversaires organisées par certains parents des écoles internationales. Je me suis donc mise à organiser des chasses au trésor simples pour mes 4 enfants qu’ils me réclament depuis chaque année, et qui ont souvent beaucoup de succès auprès de leurs amis. J’ai donc souhaité aider d’autres personnes à faire la même chose en leur fournissant tout ce qu’il faut (décoration et jeu) pour organiser le même type de fête.
Je dirais que les difficultés sont de travailler seule, de s’organiser et d’oser se rendre visible ! Mes motivations à franchir le pas c’est de pouvoir aider des gens, de me rendre utile et aussi d’apprendre des choses en continu : j’ai découvert des domaines nouveaux comme le design ou la conception de sites internet et c’est passionnant !

Comment envisagez-vous la suite ? Quelles sont vos projets professionnels ?

C’est une très bonne question ! J’aimerais développer un peu plus mon offre en proposant des Escape Game ou des Murders Party par exemple pour des ados voire des adultes. Mais je sais qu’avant tout cela il faut que je travaille sur la visibilité de mon site et son référencement.

Quels sont vos 3 conseils pour trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle ?

1- S’organiser
2- Impliquer sa famille dans son projet professionnel quand c’est possible
3- Ne pas oublier de penser à soi en prévoyant des activités spécifiques dans son planning

Le portrait de Carole vous donne envie d’en savoir plus sur les carrières nomades ? Vous aussi vous souhaitez vous lancer et vous ne savez pas par où commencer. Vous souhaitez devenir indépendant, mais vous n’aimez pas gérer l’administration, les finances ? Parlons-en.

Inspirée par ma propre histoire, Mrs Fanjat Ltd. aide les conjoints expatriés à créer leur carrière nomade. Devenir consultant/freelance nomade c’est la solution que je vous propose pour vous accomplir professionnellement et pallier ce besoin d’indépendance. De plus, pour aller plus loin dans la démarche, j’offre THE solution juridique « le portage international ».

Cette solution permet aux expatriés d’exercer leur activité sans devoir se soucier de la gestion administrative de leur projet. Ils n’ont pas besoin de créer leur propre structure juridique à chaque nouvelle destination.

Devenez consultant/freelance à votre compte, sans devoir créer votre propre structure juridique grâce à Mrs Fanjat.

« Contactez-nous » pour convenir d’un rendez-vous, pour échanger sur votre projet ou rejoignez nous sur notre page Facebook.