Expat Carrière Nomade Interview – Sinda Djomaa

Cette semaine, nous partons en Roumanie à la rencontre de Sinda Djomaa. Elle est aujourd’hui entrepreneure après une carrière dans les finances. Elle a créé sa propre société spécialisée dans la rédaction technique, la correction & la relecture du référentiel documentaire autour de la gestion de projets.

Dans cette interview d’Expat Carrière Nomade, Sinda nous raconte son parcours pour devenir indépendante pendant son expatriation et comment elle a pris son envol grâce au programme de Mentoring de Mrs Fanjat.

J’espère que cet interview vous donnera la force de croire en vous et vous permettra de poser la 1ère brique à votre projet nomade.

Bonne lecture.

L’expatriation : une aventure personnelle et professionnelle

Après avoir démarré nos carrières professionnelles dans notre pays d’origine, la Tunisie, et ayant déjà décliné plusieurs propositions d’expatriation, il y a environ 6 ans mon mari et moi avons ressenti le besoin de relever un nouveau challenge.

Cette fois-là, on nous proposait Londres. Nous aurions eu du mal à refuser une telle destination !

Et LES AVENTURES ont commencé.

Avant d’intégrer le monde de l’expatriation, j’étais responsable des risques au sein d’une société d’affacturage faisant partie d’un grand groupe financier de la place de Tunis.

Une expérience extrêmement enrichissante, en perpétuel mouvement, mais avec un sentiment de déséquilibre entre vie familiale et vie professionnelle.

Notre premier départ à Londres m’a permis de faire un arrêt sur image, de reprendre mon souffle, de penser un peu plus à moi et à mon foyer.
J’en ai donc profité pour améliorer mes soft skills, mon anglais… et ne songeais guère à la continuité de ma vie professionnelle.

Je n’ai réellement considéré l’entrepreneuriat que lors de notre deuxième expatriation.

Je n’avais qu’un mot à la bouche : digital nomade

Été 2018, nous arrivons en Roumanie. Après deux démissions successives, ma décision était prise : plus jamais ça.

En quelques jours, cela est devenu une évidence, je n’avais plus la force ni la volonté de me soumettre encore une fois à des entretiens d’embauche, à des onbordings, à des missions que je n’arrivais plus à finaliser… et je n’avais qu’un mot à la bouche : digital nomade.

Je commence à effectuer des recherches sur différents sites Web ou pages Facebook dédiés aux familles expatriées et plus spécifiquement aux conjoints « suiveurs » – même si je n’apprécie guère le terme suiveur…

Dans le cadre de mes investigations, j’avais un objectif assez simple : exercer un métier que j’aime ET à partir de chez moi.

J’ai découvert Mrs Fanjat grâce aux médias sociaux et plus précisément au groupe Facebook « Expats parents – Partage d’expériences entre parents francophones expatriés ». Les témoignages lus sur le site de Mrs Fanjat m’ont attirée et je me suis dit : pourquoi pas moi ?

Dans le cadre de mes réflexions, j’ai vite ressenti que je n’y arriverai pas seule. La volonté d’avoir ma propre activité était assez forte, mais je demeurais persuadée qu’un accompagnement était nécessaire.

J’ai contacté Mrs Fanjat, nous avons convenu de nous appeler et l’aventure a commencé… Notre collaboration coulait de source.

Ma collaboration avec Mrs Fanjat m’a permis :

o D’avoir une ligne directrice : ce Mentoring m’a permis de mettre des mots à mes ressentis, de me rappeler les fondamentaux de l’entrepreneuriat : comment construire mon business plan (je provenais pourtant du monde de la finance…) ? Comment identifier mes personas ? Quelles sont mes réelles motivations ? Quels sont mes objectifs ?

Pendant toute la période du mentorat, nous avions Mrs Fanjat et moi notre rendez-vous mensuel au cours duquel je devais, avec des objectifs précis et prédéfinis, construire pas à pas mon activité, mon concept, ma marque… N’étant pas du monde du marketing, parler de moi est l’une de mes grandes difficultés. Grâce à l’accompagnement de Mrs Fanjat, je suis arrivée à sortir de ma coquille et ai même fini par faire des séances de shooting pour des photos professionnelles. Inconcevable, il y a à peine quelques mois…

o De garder le cap, de ne pas flancher. Entre les contraintes professionnelles du Papa dont le revenu est vital pour la famille, les activités scolaires et extrascolaires des enfants, l’adaptation aux habitudes du nouveau pays hôte…, la Maman pense très souvent à tout le monde, sauf à elle.

Le fait d’avoir un soutien constant d’une personne qui est passée par le même chemin, des petites piqûres de rappel, des rendez-vous mensuels à respecter (avec des objectifs clairement définis à atteindre à chaque entrevue), je me suis sentie obligée d’y arriver, de réussir. Je ne devais pas céder et me devais de trouver des solutions.

Un accompagnement bienveillant et totalement adapté à mes besoins

En plus d’un suivi rapproché de l’avancement de mon projet, le Mentoring de Mrs Fanjat m’a permis de bénéficier des bonnes pratiques, d’astuces, de recommandations spécifiques à ma propre situation : maman, expatriée, désirant se lancer dans une carrière nomade.

De même, Mrs Fanjat a été présente pour mes premiers pas en prospection – période si délicate en phase de démarrage -, dans mes décisions stratégiques lors du lancement de mon site Web, lors du choix de mon logo… des petits détails qui paraissent si simples, mais oh combien importants lors du démarrage d’une activité.
Car, ce qu’il ne faut pas oublier, c’est que lorsque l’on est auto-entrepreneur, nous sommes souvent « seuls » face à nos choix, si difficiles en phase de lancement. Lors de mes précédentes expériences professionnelles, les décisions se prenaient de façon collégiale, après des séances de brainstorming, des réunions… En revanche, en début d’aventure, je me suis sentie démunie. Grâce à la présence de Mrs Fanjat, ce sentiment a été largement atténué et la transition de salariée à entrepreneure s’est faite de façon beaucoup plus douce.

Et aujourd’hui, grâce à ces sessions, j’ai créé ma société spécialisée dans la rédaction technique, la correction & la relecture du référentiel documentaire autour de la gestion de projets.

Aujourd’hui, je pense avoir atteint mon objectif : celui d’être auto-entrepreneure et de pouvoir gérer mon business de chez moi : mes clients, ma comptabilité, mon webmaster… sont partout dans le monde, mais pas en Roumanie, mon pays hôte. Toute mon activité est effectuée à distance.

Il s’agit d’un challenge au quotidien, rien n’est jamais acquis. J’en suis encore à mes balbutiements. Mais je ne lâcherai pas !

Les avantages & bénéfices de mon activité freelance

– Pouvoir travailler à mon rythme, choisir mes missions, choisir les personnes avec lesquelles je collabore.
– Pouvoir garder mon indépendance financière.
– Ne pas me retrouver avec un profil atypique, un « CV à trous », comme on aime bien l’appeler.
– Pouvoir maintenir mon activité professionnelle indépendamment des mouvements de carrière de mon mari — et donc des changements de pays.
– Développer une certaine agilité et une capacité d’adaptation à toutes épreuves.
– Avoir enfin la faculté et la possibilité de me projeter professionnellement.

Les inconvénients & obstacles de mon activité freelance

– Devoir développer un nouveau réseau à chaque destination.
– Notre mode de vie doit « matcher » avec mon activité professionnelle et non pas le contraire. C’est un challenge permanent, mais c’est ce qui rend le combat encore plus sympa. Le maître mot est l’agilité.
– Ne pas avoir de collègues avec lesquels échanger, faire des brainstormings… autour des avancées technologiques, des contraintes du métier… Mais heureusement des solutions existent : l’adhésion aux Clubs Pro de la FIAFE, la participation à des séminaires en ligne, les coworking office spaces…

Quels sont vos 3 conseils pour lancer une carrière nomade en tant que conjoint expatrié ?

1- Apprendre à écouter son intuition : croire en soi et ne pas trop prêter le flanc à l’entourage proche qui, assez souvent, transfère sur nous ses propres peurs et appréhensions.

2- Oser se faire accompagner : cela permet d’avancer plus sereinement et de façon plus efficiente.

3- Persévérer, y croire : l’entrepreneuriat n’est pas simple et requiert beaucoup de patience. Si je ne crois pas en ma faculté à devenir entrepreneure, personne ne croira en moi !

Voici plus d’informations sur Sinda:

Son site internet : https://sdc-doc.com

Rajoutez-là à vos contacts sur LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/sinda-djomaa/

Sa page professionnel  

L’interview de Sinda vous donne envie d’en savoir plus ? Vous aussi, vous souhaitez lancer votre propre activité et vous ne savez pas par où commencer ?

🔸Rejoignez la communauté Expat Carrière Nomade : Une communauté d’entraide et de partage pour échanger sur votre projet nomade.

🔸 Devenez Indépendant pendant votre expatriation et lancez votre carrière nomade, découvrez mon accompagnement Mentoring.

🔸 Vous souhaitez en savoir plus sur le portage international, contactez-moi.