Portage Salarial : 6 Avantages pour les Expatriés

Lancer son activité freelance lorsque l’on est expatrié est un challenge très excitant. Le cerveau en ébullition, on trouve une idée de business, on étudie la faisabilité du projet, éventuellement on suit une formation, on élabore une stratégie marketing, etc. Et puis inévitablement, la question du statut juridique se pose. Comment facturer ses clients ? Pas facile de trouver la bonne solution lorsque l’on habite à l’étranger. Avez-vous pensé au portage salarial international ? Sa flexibilité est particulièrement adaptée aux travailleurs indépendants. Je vous liste ici 6 avantages qui font du portage salarial une solution idéale pour les expatriés et digital nomades.

1. Exercer une activité freelance facilement sans créer de structure juridique

Lorsque l’on habite à l’étranger, créer une structure juridique pour son activité peut relever du parcours du combattant. 

La première solution qui vient logiquement à l’esprit est de constituer une société ou créer un statut de freelance dans son pays de résidence. Oui, mais voilà : en fonction du pays, les formalités peuvent être longues et coûteuses. Si vous maîtrisez la langue, c’est déjà un avantage, mais si ce n’est pas le cas, bonjour les prises de tête ! De plus, dans certains pays, il est obligatoire de déposer un capital social conséquent. Un peu rédhibitoire lorsqu’on lance à peine son activité, non ?

Pour travailler depuis l’étranger, la deuxième option est de créer un statut de freelance dans son pays d’origine, en France par exemple. En théorie, les formalités pour devenir micro-entrepreneur en France peuvent être faites facilement en ligne. Mais en pratique, s’il y a la moindre erreur dans votre dossier, les choses peuvent se compliquer. Entre l’éloignement géographique et le décalage horaire, bon courage pour naviguer dans les méandres de l’administration française…

L’option qui offrira le plus de simplicité est le portage salarial. Il s’agit d’une relation tripartite entre un travailleur indépendant (vous), votre client, et une société de portage salarial. Vous trouvez votre client et menez librement les négociations pour déterminer la nature de votre mission et vos tarifs. Puis, un contrat de prestation est conclu entre le client et la société de portage. Cette dernière émet et encaisse les factures et vous reverse votre rémunération sous forme de salaire, avec fiches de paye.  

Avec le portage salarial international, pas besoin de créer de structure juridique, il n’y a aucune formalité à faire ! Tout est très simple et rapide. Une fois le cadre de la mission déterminé, le contrat peut démarrer immédiatement. Il n’y a aucune perte de temps. Vous pouvez alors vous concentrer exclusivement sur votre travail et votre carrière nomade.

2. Portage salarial : travailler sans tracas administratifs ni comptabilité

Vous n’aimez pas la paperasse et les formalités administratives ? Le mot « comptabilité » vous donne des sueurs froides ? Rien qu’en pensant à la facturation, vous avez des maux de tête ? Alors, le portage salarial est fait pour vous.

Vous n’avez rien à déclarer à l’administration, ni aucun document à envoyer. Exit les déclarations de TVA, de chiffre d’affaires et autres tâches chronophages ! Terminés les réveils intempestifs au milieu de la nuit en se disant « Oh non ! J’ai oublié d’envoyer le formulaire Y2ZA ! »

Votre société de portage se charge d’émettre les factures, de les adresser à votre client et d’en vérifier le bon paiement. En cas d’impayé, c’est encore elle qui en assure le recouvrement. Pas de comptabilité à faire, pas de devis à établir, pas de factures à émettre, pas de charges à répertorier. 

Bref, le portage international offre liberté et tranquillité d’esprit, atouts essentiels pour les mamans expats entrepreneures ! Tout ce temps gagné peut être consacré sereinement à votre mission et au développement de votre activité d’entrepreneur.

Portage salarial expatriés pas de comptabilité

3. Rester indépendant et autonome

Même si dans portage salarial on parle de « salariat », vous exercez votre activité de façon autonome. Vous organisez votre temps de travail comme bon vous semble. Si vous souhaitez assister au cours de danse de votre fille à 16h, ou faire du sport entre 11h et midi, c’est possible. Si dans votre pays d’expatriation vos enfants terminent l’école à 15h, ou même à midi, vous pouvez aller les chercher. De même si vous résidez dans un pays musulman où les jours du weekend sont décalés aux vendredis et samedis. Vous êtes maître de votre emploi du temps.

Vous recherchez vos clients et négociez personnellement vos missions, tarifs et conditions. Vous gérez votre relation avec vos clients comme vous l’entendez. Et bien que vous soyez théoriquement « salarié » de l’entreprise de portage salarial, il n’y a pas de lien de subordination entre vous. Vous travaillez en toute indépendance, vous êtes votre propre patron.

4. Portage salarial et expatriation : être mobile tout en travaillant

Lorsque l’on est expatrié ou digital nomade, on est amené à déménager souvent, à changer de pays régulièrement, parfois à l’autre bout du monde. On a alors besoin de souplesse et de flexibilité.

Grâce au portage international, vous profitez d’une continuité dans votre activité, même en cas de déménagement. Pas besoin de liquider votre société et d’en créer une nouvelle dans votre nouveau pays de résidence.

Un déménagement avec changement de pays est déjà compliqué à gérer, surtout lorsqu’on se déplace en famille. La check list des choses à faire est interminable : visas, formalités de départ et d’arrivée, déménageurs, logement, écoles, activités extrascolaires, etc. En étant salarié porté, vous pouvez au moins vous épargner tous les tracas liés au déménagement de votre activité. Et surtout, vous pouvez continuer à travailler pendant cette période souvent mouvementée.

Le portage salarial offre la possibilité de travailler de n’importe où dans le monde !

Portage salarial expatriés mobilité

5. Choisir sa protection sociale à la carte

Bien entendu, vous vous posez la question de votre couverture sociale. Chaque situation d’expatrié est unique. Tous n’ont pas les mêmes besoins. Par exemple, le conjoint expat qui suit son époux ou partenaire bénéficie souvent de son assurance santé, et même de cotisations retraite. Il n’est alors pas nécessaire de cotiser pour ces prestations sociales. Parfois, vous cherchez à réduire au maximum vos cotisations sociales pour vous dégager un revenu plus élevé, ou pour lancer votre activité. Il arrive aussi qu’au contraire vous recherchiez une protection optimale.

Les sociétés de portage sont soumises aux lois sociales de leur pays de domiciliation. Certains pays imposent des cotisations sociales élevées, d’autres plus faibles, voire inexistantes. Les sociétés de portage qui ont des cotisations sociales obligatoires fixent souvent un minimum de chiffre d’affaires à réaliser.

En choisissant une société de portage domiciliée à l’étranger, dans un pays à faibles charges, vous ne cotisez que pour les prestations sociales que vous avez choisies et dont vous avez besoin. Souvent, aucun minimum de chiffre d’affaires n’est alors exigé. Vous pouvez opter pour des cotisations volontaires à des organismes spécialisés, type Caisse des Français à l’Étranger – CFE ou assurances privées pour expatriés.

Un autre avantage du portage international, et pas des moindres : si vous créez une micro-entreprise en France et que vous résidez à l’étranger, vous êtes obligé de vous acquitter de toutes les charges sociales. Mais… Hormis la retraite, vous ne bénéficiez d’aucune protection ! (excepté l’assurance maladie, lorsque vous êtes de passage en France). Cela réduit fortement votre rémunération nette, sans pour autant vous faire profiter d’une couverture sociale satisfaisante… Une bonne raison de plus d’opter pour le portage salarial !

6. Profiter d’un accompagnement pour développer son activité

Vivre à l’étranger et lancer son business nomade peut être éprouvant. Telles des montagnes russes, les périodes d’excitation succèdent aux moments de doute et de solitude. On souffre parfois de ne pas pouvoir échanger avec des collègues ou d’autres professionnels.

Les sociétés de portage salarial accompagnent leurs salariés et les aident pour leur prospection et le développement de leur activité professionnelle. Certaines proposent des options de coaching, des formations, ou du mentoring. Un vrai plus pour ne pas se sentir seul et se lancer sereinement dans l’aventure de l’entreprenariat !

Si vous êtes expatrié et que vous souhaitez lancer une activité freelance, le portage salarial est adapté à votre situation.

Multi-expatriée depuis 2007 et digital nomade, j’ai créé Mrs Fanjat pour offrir une solution aux expats qui souhaitent exercer une activité professionnelle indépendante.

Mrs Fanjat est une société de portage international basée à Hong Kong, qui depuis 2018 accompagne les expatriés dans la création et la gestion de leur carrière nomade. N’attendez-plus pour vous lancer et profitez de tous les avantages du portage :

  • Facilité et rapidité
  • Autonomie et indépendance
  • Mobilité et nomadisme
  • Accompagnement et mentoring
  • Pas de minimum de chiffre d’affaires exigé

Vous vous demandiez pourquoi choisir le portage salarial ? Cet article vous a probablement apporté des éléments de réponse. Vous souhaitez en savoir plus ?

Contactez-moi !

🔸Rejoignez la communauté Expat Carrière Nomade : Une communauté d’entraide et de partage pour échanger sur votre projet nomade.

🔸 Devenez Freelance pendant votre expatriation et lancez votre carrière nomade, découvrez mon accompagnement Mentoring.

🔸 Vous souhaitez en savoir plus sur le portage international, contactez-moi.